Vous êtes une entreprises, vous voulez en savoir plus sur l’E2C67

Pour contacter notre Chargée de Mission Entreprises :

Anne TISSERANT  06 71 57 67 45 anne.tisserant@cfatelier.com

Depuis l’origine, les écoles de la deuxième chance sont des projets pensés en lien étroit avec les entreprises. L’objectif est de former les jeunes aux compétences dont le monde économique a réellement besoin. C’est pourquoi l’E2C67 multiplie les partenariats avec les entreprises de son territoire. Ce partenariat se construit au cas par cas, mais il peut aussi prendre la forme d’accords cadres, avec la participation des élus le cas échéant. Exemple : centre commercial RIVETOILE, Strasbourg 2010.

 

L’E2C67 est un centre de formation qui a aussi l’esprit d’entreprise ! Notre structure est associative mais elle répond aux mêmes critères de gestion qu’une entreprise du secteur marchand :

·      Rendre un service de qualité.

·      Recruter des compétences.

·      Manager des équipes.

·      Assurer une bonne gestion des ressources.

·      Obtenir des résultats : nombre de jeunes préparés pour l’emploi ; nombre de parcours qualifiants ; nombre d’embauches…

CONSTRUIRE DES PARCOURS QUALIFIANTS est un défi que nous voulons relever avec les entreprises, en partageant le même esprit qu’elles.

C’est pourquoi nous avons construit un outil de liaison, appelé DEMO. Il est basé sur un langage commun entre le centre et l’entreprise. Autrement dit, cet outil est construit à partir d’une liste de critères : les mêmes critères de préoccupation concernant le profil du candidat et le profil du poste à pourvoir. On obtient une grille qui permet de raisonner sur les écarts entre les deux profils et les réponses à apporter ensemble : centre de formation et entreprise, avec une méthode spécifique, le « double tutorat ».

 

 

Pour compléter votre information, nous vous proposons de répondre à 3 questions :

Qu’est ce que le double tutorat ?

Sorti du système scolaire sans solution, un jeune doit saisir sa « 2ème chance » : se trouver un projet professionnel auquel il tient. C’est là-dessus qu’il construira sa motivation pour les formations à venir.

Le jeune va s’intéresser à un savoir-faire, à des techniques. Mais ça ne suffit pas. L’entreprise va lui faire découvrir comment, lorsqu’on maîtrise certaines techniques de métier, rendre concrètement des services aux gens : les collègues, les clients.

Le rôle-clé de l’entreprise vient de là. Un organisme de formation peut former un jeune à des tâches, mais seule l’entreprise peut faire comprendre à ce jeune la réalité humaine des services à rendre, les différents niveaux d’exigence lorsqu’on travaille ensemble.
Voilà pourquoi il est très important d’accompagner le stagiaire en double tutorat.

·    D’abord, on vérifie que le jeune a bien compris le service global et collectif que rend l’entreprise. C’est l’étude du milieu de travail : et pas seulement d’un poste isolé.

·    Ensuite, on ne reste pas sur la seule consigne (la tâche : « on me demande de faire ça »), mais on vérifie que le jeune s’est approprié les critères d’un service bien fait.
Lorsqu’un jeune y voit plus clair sur le service à rendre, il a les moyens de trouver les bons comportements. Il s’intègre mieux, il est davantage motivé et apprend plus vite. Il a confiance en lui et on lui fait confiance, en lui donnant de nouvelles tâches : la dynamique du projet est en route.

 

Je suis une entreprise et je veux travailler avec  l’E2C67. Comment m’y prendre ?

1.   L’entreprise prend contact avec la personne Chargée de Mission Entreprises (CME) de l’E2C 67. Celle-ci s’informera des besoins de l’entreprise pour y répondre au mieux.

2.   A l’Ecole de la 2ème Chance, les jeunes prennent connaissance des informations recueillies dans cette entreprise. Un jeune intéressé pose sa candidature pour un stage. En lien avec son référent, il prend rendez-vous.

3.   Si l’entreprise décide de l’accueillir, une convention de stage est signée avec un tuteur interne. L’E2C 67 désigne à son tour un formateur comme tuteur externe de ce jeune. L’objectif est de suivre le jeune pour lui permettre de bien répondre au service qu’attend l’entreprise.

4.   Le « double tutorat », conduit avec des outils adaptés, permet à l’entreprise de jouer pleinement son rôle dans l’alternance. Cela se fait en lien avec un référent en centre qui vient seconder l’acte de formation du tuteur de l’entreprise.

5.   Lorsque le stagiaire quitte l’entreprise, il a les preuves de ce qu’il parvient à faire – et il a une vision claire de ce qui lui reste à apprendre pour devenir un professionnel.

Téléchargez la plaquette E2C67 / Entreprises

Je suis une entreprise et je veux verser ma taxe d’apprentissage à l’E2C67. Comment m’y prendre ?

Téléchargez la plaquette « Taxe d’apprentissage E2C »

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer